Le congé de paternité se rallonge à partir du 1er juillet 2021 !
Le décret n°2021-574 du 10 mai 2021 vient rallonger la durée du congé paternité, le passant de 11 à 25 jours ! Garoé vous donne tous les détails de ce nouveau régime !

Cette semaine, chez Garoé, nous avions à cœur de mettre à l’honneur nos chers papas – que nous fêtons ce dimanche 20 juin – et plus largement tous les papas en devenir qui vont voir leurs droits s’allonger, en cas d’emploi salarié, le 1er juillet lors de la naissance ou l‘adoption de leur enfant.

 

  1. Le régime pour les enfants nés ou adoptés avant le 1er juillet 2021

Pour tous les enfants nés avant le 1er juillet 2021 : actuellement, la durée des congés est de 14 jours et se compose comme suit :

  • 3 jours de congé de naissance ;
  • 11 jours de congé paternité consécutif (18 jours en cas de naissances multiples).

Pour tous les enfants adoptés avant le 1er juillet 2021, la durée du congé est de :

  • 3 jours de congé de naissance ;
  • 10 semaines à compter de l’arrivée de l’enfant au foyer (18 semaines lorsque l’adoption porte à 3 ou plus le nombre d’enfants dont le salarié ou le foyer assume la charge et 22 semaines en cas d’adoptions multiples).

Et puisque tout vient à point à qui sait attendre, tous les enfants nés ou adoptés à partir du 1er juillet 2021 (ou dont la naissance était supposée intervenir à compter du 1er juillet) auront la joie d’avoir à la maison leur nouveau papa deux fois plus que leurs petits camarades.

 

  1. Le régime pour les enfants nés ou adaptés après le 1er juillet 2021 ou nés avant mais dont la naissance était supposée intervenir à partir de cette date
  • La durée

 En effet, à partir du 1er juillet 2021, la durée des congés est doublée passant de 14 à 28 jours et comprendra :

  • 3 jours calendaire obligatoires de congé de naissance ;
  • 25 jours de congé paternité dont :
    • 4 jours calendaires consécutifs ;
    • 21 jours calendaires (32 jours en cas de naissance multiple) qui peut être fractionnée en deux périodes d’une durée minimale de cinq jours chacune.

Pour tous les enfants adoptés après le 1er juillet 2021, la durée du congé sera de :

  • 3 jours calendaires obligatoires de congé de naissance ;
  • 16 semaines à compter de l’arrivée de l’enfant au foyer (toujours 18 semaines lorsque l’adoption porte à 3 ou plus le nombre d’enfants dont le salarié ou le foyer assume la charge et 22 semaines en cas d’adoptions multiples)
  • Et chaque parent adoptant et salarié bénéficiera, simultanément ou non mais sans possibilité de la fractionner, d’une prolongation de son congé d’adoption de 25 jours supplémentaires (contre 11 actuellement) ou de 32 jours en cas d’adoptions multiples (contre 18 actuellement).

  • Les bénéficiaires

 Ce nouveau régime s’appliquera à tous les travailleurs salariés, mais également à tous les conjoints mariés ou pacsés avec la mère de l’enfant dans le cas où le travailleur ne serait pas le père.

 

  • Le formalisme de la demande

 Le congé paternité doit faire l’objet d’une demande à l’employeur au moins 1 mois avant la date de naissance prévisionnelle de l’enfant, et il doit aussi préciser les dates de début et de fin du congé.

 

  • La rémunération

 La prise en charge des trois jours de congé de naissance s’effectue par l’employeur. En revanche, les 25 jours de congé paternité seront indemnisés par la sécurité sociale à la condition que le père consomme minimum 7 jours en continu immédiatement après la naissance de l’enfant.

 

 

Conclusion

 A retenir, dès le 1er juillet : 

  • Les pères auront le droit à :
    • 3 jours calendaires de congé de naissance (obligatoires) ;
    • 4 jours calendaires consécutifs,
    • 21 jours de congés paternité fractionnables ;
  • Sur les 28 jours de congé, 7 jours obligatoires sont à prendre à la naissance de l’enfant ;
  • Sur les 21 jours restants, le salarié peut les adosser à la période initiale ou les prendre ultérieurement, le cas échéant en la fractionnant en deux périodes d’une durée minimale de 5 jours chacune dans les 6 mois suivant la naissance de l’enfant.

 

 

Chez Garoé Avocats nous travaillons en synergie avec les membres de notre écosystème, partenaires, clients et entreprises passionnés qui ont besoin de notre assistance technique et de notre expertise dans de nombreux domaines.

Si vous souhaitez en discuter avec nous, n’hésitez pas à nous contacter via notre page contact ou par mail à contact@garoe-law.com

 

Notre actualité

Les NFT sont-ils dangereux ?

Les NFT sont-ils dangereux ?

Les NFT représentent-ils un danger pour la propriété intellectuelle ? C’est ce que laisse entendre le rapport remis au ministère de la Culture par le Conseil Supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA).

Legal Lunch Day – Comment donner du sens à son business?

Legal Lunch Day – Comment donner du sens à son business?

Notre célèbre Legal Lunch Day revient pour une troisième édition !   Notre associée Maître Delphine GALLIN vous donne rendez-vous le jeudi 19 mai entre 12h30 et 13h30 pour un webinar intitulé "Donner du sens à mon business ? A quoi ça sert ?".  Les crises...

Garoé est entreprise à mission

Garoé est entreprise à mission

Notre cabinet est entreprise à mission depuis le 1er janvier 2022 ! Désormais, nous nous engageons à inscrire l’activité juridique dans un écosystème responsable, respectueux des valeurs sociétales et environnementales.

Est-il légal de faire de la publicité pour un acte médical?

Est-il légal de faire de la publicité pour un acte médical?

A une époque où le paraître est roi, il est devenu rare de trouver une personne de notre entourage n’ayant jamais eu recours à de la chirurgie ou de la médecine esthétique. Lorsque la communication sur les interventions reste dans la sphère privée, les problématiques relevées restent simplement de l’ordre de la moralité. Cependant, lorsqu’elles deviennent publiques, plusieurs questions déontologiques et juridiques se posent.

Suspension du contrat de travail : véritable avantage pour l’employeur ?

Suspension du contrat de travail : véritable avantage pour l’employeur ?

L’Assemblée nationale a définitivement adopté dans la nuit de dimanche à lundi l’extension du passe sanitaire à de nouvelles activités professionnelles. L’une des mesures phares de cette loi concerne l’obligation pour les salariés des secteurs concernés de présenter...

Mon patron peut-il me licencier si je refuse de me faire vacciner ?

Mon patron peut-il me licencier si je refuse de me faire vacciner ?

Au mois de juin, au Houston Methodist Hospital, dans l’Etat du Texas, 178 professionnels de la santé qui refusent de se faire vacciner ont été suspendus par leur supérieur. Leur responsable laisse également planer au-dessus de leur tête la menace d’un licenciement. Cette actualité remet sur le tapis la question de savoir si un employeur peut contraindre et/ou sanctionner les salariés qui refuseraient de se faire vacciner.

Garoé vous donne aujourd’hui la réponse à cette question !

Comment optimiser votre relation avocat client ?

Comment optimiser votre relation avocat client ?

Chaque relation client/avocat est différente. Nous avons la chance de travailler avec des clients incroyables que nous admirons tant professionnellement qu’humainement. C’est une relation enrichissante qui nous permet d’apprendre mutuellement les uns et des autres et d’optimiser au maximum le travail que nous faisons ensemble.

L’ARPP lance son « Certificat de l’Influence Responsable »

L’ARPP lance son « Certificat de l’Influence Responsable »

La seconde édition de l’Observatoire de l’Influence Responsable vient d’être publiée. Dans le même temps, l’ARPP a décidé de lancer son certificat sur l’influence responsable attestant de la connaissance des bonnes pratiques par les différents acteurs concernés. Garoé vous donne quelques explications !

Contactez-nous

Contactez-nous

Nous sommes là pour vous aider.
Entrez les informations ci-dessous et un membre de notre équipe vous contactera rapidement.
(* obligatoire)

RGPD

Actualités

11 + 6 =